http-de-tortues-en-aiguilles-12

http-de-tortues-en-aiguilles-12

Vu de l'extérieur

Je viens de terminer ce beau livre prêté par Patricia :
 
 
 
 
Résumé:
 
«Le couple, au bout d'un moment, c'est montrer aux autres que tout va bien. Une carte d'identité du bonheur à exhiber pour faire râler tous ceux qui ne baisent plus, qui s'engueulent, qui ne paient plus les traites. C'est comme la belle voiture ou la raquette de tennis toute neuve, les enfants bien tenus ou les photos où tout le monde sourit.
Il n'y a pas de solution.»

Alors un jour, Doudou s'en va. Elle abandonne son mari, ses enfants, son joli pavillon pour prendre la route...

 
Image de Katherine Pancol

Biographie

Katherine Pancol naît au Maroc où son père, ingénieur, construit des barrages et des immeubles. Elle a cinq ans quand ses parents rentrent en France et s'installent à Paris. Elle suit des études classiques, s'inscrit en fac de lettres à Nanterre en licence, puis maîtrise et doctorat de lettres modernes.

Après divers petits boulots, à vingt ans, elle devient journaliste et entre à Paris Match puis à Cosmopolitan, après une rencontre avec Juliette Boisriveaud alors rédactrice en chef du journal. C'est alors que Robert Laffont la remarque et lui demande d'écrire un roman.

Ce sera Moi d’abord, en 1979, premier roman, premier succès. 300 000 exemplaires vendus. Sa vie change. Elle part s'installer à New York et y passera une dizaine d'années. Elle suit des cours d’écriture à l’université Columbia, écrit son deuxième roman, La Barbare, en 1981, puis Scarlett si possible(1985), Les Hommes cruels ne courent pas les rues (1990), se marie, a deux enfants tout en travaillant pour Le Journal du dimanche, Elle et Paris Match où elle alterne chroniques, reportages et interviews, notamment avec des personnalités comme Ronald Reagan, Jacques Chirac, Johnny Hallyday et Louise Brooks.

Elle rentre en France en 1991 et continue d'écrire : Vu de l'extérieur, Une si belle image, Encore une danse, J'étais là avant, Et monter lentement dans un immense amour, Un homme à distance, Embrassez-moi, mais c'est en 2006 qu'elle connaît un succès foudroyant avec le premier tome de ce qui va devenir une trilogie.

En 2006 donc, son roman Les Yeux jaunes des crocodiles la propulse à nouveau au sommet des listes des meilleures ventes. Vendu à près de deux millions d'exemplaires, traduit en 31 langues, ce roman reçoit le prix Maison de la Presse en France, un prix des Lecteurs en Allemagne, le Lovelybooks-Leserspreis, et un prix de littérature contemporaine en Russie en 2007. Un succès que ne démentiront pas les deux autres livres de la série : en 2008 La Valse lente des tortues et en 2010 Les Écureuils de Central Park sont tristes le lundi.

Le , le magazine professionnel Livres-Hebdo écrivait : « Qui n'a pas lu Katherine Pancol cette année ? Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi arrive en tête des meilleures ventes des romans avec 389 400 exemplaires vendus, précédant La Carte et le Territoire de Michel Houellebecq (360 900 ventes), prix Goncourt 2010. »

Katherine Pancol partage sa vie entre la Normandie et Paris.

En , elle a été promue officier des Arts et des Lettres.

En , sur son site officiel, Katherine Pancol annonce la future adaptation de son roman Les Yeux jaunes des crocodiles au cinéma. Dans le rôle de Marcel : Jacques Weber, dans le rôle de Joséphine : Julie Depardieu, dans le rôle d'Iris : Emmanuelle Béart et dans le rôle de Josiane :



17/05/2014
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 221 autres membres